Un forum pour parler des chevaux appaloosa et des autres...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
cawhuete
Tachu suprême
Tachu suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18214
Age : 48
Localisation : Monneren, en Moselle... un coin perdu
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Mer 3 Fév - 16:58

Merci pour cette nouvelle fiche, Oskar!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Ven 29 Sep - 17:49

Starkwurzeliges Ferkelkraut







PORCELLE RACINÉE. Hypochæris Radicata. Asteraceæ.



Aspect caractéristique de la plante

L'extrémité des pétales est anguleuses et dentée
Le calice est renflé et présente une structure écailleuse


Les aigrettes revêtent une couleur blanc brunâtre

Feuilles en rosace plaquées au sol

Aspect velu de la feuille

La Porcelle racinée n'est généralement pas ingérée systématiquement par les chevaux, ou en si faible quantité qu'elle ne présente pas de toxicité notoire en pareil cas.

Elle présente la particularité d’être très résistante à la sécheresse et perdure, alors que les prés sont de véritables paillassons, jusqu'à la fin de l'automne et peut occasionner des intoxications neuromusculaires par assimilation cumulative lorsque les chevaux n'ont plus assez d'herbage et manquent d'un apport alimentaire suffisant.

Dans cet exposé, la relation entre l'apparition du harper australien et l'action nocive de la Porcelle est encore mal définie, c'est pourquoi il est rédigé de manière conditionnelle et non objective, et ceci, malgré la forte présomption de l'implication de cette plante en diverses occurrences.

PARTIES TOXIQUES :

Toutes les parties aériennes de la plante sont potentiellement nocives : feuilles, tiges, fleurs et graines.

APERÇU HISTORIQUE :

En Australie, à la suite de multiples cas groupés de harper chez le cheval, le docteur vétérinaire William Tyson Kendall de l’Université de Melbourne constate, en 1884, la présence récurrente d'Hypochæris Radicata dans l'entourage des chevaux concernés, d'où l'appellation de «Harper australien».

Au cours des années suivantes, et ceci jusqu'à nos jours, de nombreuses recherches, très poussées, ont été effectuées en Australie et dans plusieurs autres pays afin de déterminer l'action toxigène de cette plante dans le processus pathologique du harper australien, les résultats ont été très variés et les réponses en sont encore à l'état d'hypothèses.

La forte canicule de l'été 2003, qui a sévi durant deux semaines dans toute l'Europe, avec des pics a près de 40°C, a fortement mis en cause l'action de la Porcelle dans la survenue du harper australien chez les équidés.

En effet, dans les mois qui ont suivi cette période de sécheresse, et du fait de la présence de cette plante dans les prairies appauvries en herbe, les cas de harper observés par les organismes vétérinaires sentinelles ont été quasiment décuplés en comparaison avec les années précédentes.


LE HARPER AUSTRALIEN :

Le harper australien est une affection neurologique consistant en une hyperflexion involontaire de l'angle tibio-métatarsien (articulation du jarret), ce phénomène est provoqué par une perturbation de la conduction neuromusculaire via les réseaux nerveux.

L'amplitude de la flexion est variable selon l’atteinte neurologique et le membre postérieur peut aller jusqu'à toucher l'abdomen dans les phases aiguës du harper; une classification du degré de harper a été établie sur une échelle de grades allant de 1 à 5 (voir spoiler N° 1 "Différents aspects et grades du harper australien").

PROCESSUS TOXIQUE PRÉSUMÉ :

La capacité de la Porcelle à élaborer un système de défense face aux hautes températures pourrait définir sa nocivité dans l'apparition du harper australien.

Lorsque la quantité d'eau transpirée par les végétaux est supérieure à la quantité qu'elle absorbe du fait de la sécheresse, elle subit un stress hydrique dommageable à son équilibre osmotique.

Ainsi, dans le but de parer à ce stress environnemental, la Porcelle génère des métabolites secondaires à partir du glucose qu'elle contient naturellement; ces métabolites sont des composés nommés cyclitol et myo-inositol, ils sont élaborés dans les cellules chlorophylliennes et jouent un rôle d'osmoprotecteurs.

Au stade du développement floral, elle génère également un métabolite nommé scyllo-inositol jouant un rôle important dans la processus de maturation des graines en assurant ainsi sa pérennité reproductive; le scyllo-inositol a été trouvé dans l'encéphale d'animaux ayant ingéré cette plante.

Enfin, la propension, chez le cheval, à développer le harper australien semble résider dans la nature de sa flore cæcale constituée de bactéries capables de transformer les glucides en cyclitol et myo-inositol propices à l'apparition du harper australien.

Chaque individu étant inégal face à la nocivité de cette plante, certains peuvent y être sensibles et d'autres non.


EFFET TOXIQUE PRINCIPAL :

L'ingestion durable de cette plante semble induire une dégénérescence à la fois du réseau nerveux et de la structure musculaire.

L'influx nerveux est perturbé dans la cinétique des membres postérieurs et l'altération neuronale débute de l'extrémité des membres en remontant tout au long des nerfs, ce qui explique une flexion modérée au début, allant jusqu'à une hyperflexion marquée et constante au fil du temps (voir spoiler N° 5 "Nerfs et muscles laryngés affectés par l'intoxication à la Porcelle").

L'activité tonique neuromusculaire est anormalement importante mème au repos, ce qui conduit à une diminution du volume des muscles squelettiques (amyotrophie neurogène) du fait de leur sollicitation permanente.

Il peut également se présenter un cornage présent de manière inconstante du fait de l'impact de l'affection sur les nerfs laryngés récurrents.

Du fait de la capacité des réseaux nerveux à ce régénérer et selon l'ampleur de l’évolution des chevaux atteints, une rémission peut apparaitre et nécessite une durée pouvant aller de quelques mois à plusieurs années.

Dans les encadrés hors-texte ci-dessous, vous trouverez des illustrations légendées rappelant les particularités anatomiques, physiologiques et pathologiques ayant trait au sujet exposé dans cette fiche.

Les légendes et les illustration ont été simplifiés pour une meilleure compréhension des processus décrits.


      Cliquer ici afin d'observer les pièces jointes hors-texte en rapport avec cet exposé :
 

Copyright 2020



Dernière édition par oskarnika le Dim 1 Oct - 17:40, édité 1 fois (Raison : Syntax Berichtigung)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cawhuete
Tachu suprême
Tachu suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18214
Age : 48
Localisation : Monneren, en Moselle... un coin perdu
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Ven 29 Sep - 18:56

Merci, Oskar, pour cette nouvelle fiche!

C'est vraiment très instructif et très détaillé tout en restant accessible à tout un chacun... Bravo! Sacré travail de recherche et de rédaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tachunko
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19971
Age : 47
Localisation : Haute Saône
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Sam 30 Sep - 19:16

Merci beaucoup pour cette nouvelle fiche hautement instructive !!
Je ne savais même pas que le harper pouvait être causé par l'ingestion d'une plante...

Et puis tous tes détails sur le fonctionnement du système neuronal / locomotion est vraiment une mine d'or. Ca me resservira pour mes soins en magnétisme Smile

_________________

"Dans la vie d'un indien, il n'y a pas de mauvais jour. Même si les temps sont durs, chaque jour est bon. Comme tu es en vie, chaque jour est bon" Old Coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Dim 1 Oct - 17:53

cawhuete a écrit:
Merci, Oskar, pour cette nouvelle fiche!

C'est vraiment très instructif et très détaillé tout en restant accessible à tout un chacun... Bravo! Sacré travail de recherche et de rédaction.

Merci beaucoup à toi, Karine, pour tes compliments ! il m'aident à continuer à éditer !!!

Concernant la Porcelle, je tenais à établir un dossier le plus complet possible (et facile à "digérer"...) du fait de son implication dans l'apparition du harper australien.

Ça demande beaucoup de travail mais je suis heureux de partager afin d'aider à éviter une possible intoxication.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Dim 1 Oct - 17:58

tachunko a écrit:
Merci beaucoup pour cette nouvelle fiche hautement instructive !!
Je ne savais même pas que le harper pouvait être causé par l'ingestion d'une plante...

Et puis tous tes détails sur le fonctionnement du système neuronal / locomotion est vraiment une mine d'or. Ca me resservira pour mes soins en magnétisme Smile
Merci beaucoup à toi, Tachunko, pour ton appréciation !

Je suis ravi que cette fiche t'ait intéressée et qu'elle pourra t'aider dans ton activité professionnelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dakota
Tachu suprême
Tachu suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6756
Age : 63
Localisation : Seine et Marne Provins
Date d'inscription : 16/05/2009

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Lun 2 Oct - 7:04

Dans mon anciné ecurie il y a eu 2 cas de harper, c'est vraiment impressionnant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Mer 21 Fév - 18:51

Euonymus Europaeus.
Spindelstrauch





FUSAIN. Euonymus Europæus. Celastraceæ.




Fleurs et jeunes feuilles au printemps


Les feuilles sont vertes en fin de printemps et en été


Elles virent au rouge à l'automne


Les fruits sont quadrilobés et chaque lobe contient une graine

Originaire d'Europe centrale, le Fusain est un arbrisseau communément utilisé pour édifier des haies décoratives et leur proximité immédiate des chevaux peut revêtir des conséquences fâcheuses s'il leur vient à l’idée d'en consommer en grande quantité.

PARTIES TOXIQUES :

Les feuilles, l'écorce et les fruits sont toxiques pour le cheval.

ORGANES CIBLES :

Les organes cibles sont principalement le tube digestif et l'appareil cardiovasculaire, cependant des conséquences graves peuvent se répercuter sur le système neurologique, hépatique et néphrétique.

EFFET TOXIQUES :

Les sesquiterpènes pyridines et autres molécules présents dans la plante induisent la production de protéines inflammatoires entrainant une dégradation du tube digestif ainsi qu'un péristaltisme augmenté et une raréfaction sécrétoire.

Bien que faiblement dosés, les alcaloïdes digitaliques peuvent provoquer une modification du rythme cardiaque et respiratoires, aboutissant à une syncope réversible ou non.

Il est à noter que toutes les parties de cet arbrisseau sont nocives en toutes saisons, cependant ses jeunes feuilles de printemps et ses fruits en automne sont particulièrement toxiques chez les equidés.

DOSE TOXIQUE :

La dose précise dans l'intoxication au Fusain est mal connue mais elle est généralement provoquée par une absorption massive de ses feuilles, écorce ou fruits; aussi est-il nécessaire de ne pas laisser pâturer les chevaux à leur proximité immédiate par précaution.

SYMPTÔMES DE L'INTOXICATION :

Troubles digestifs : douleurs abdominales pouvant être accompagnées de coliques d'impaction dues à un péristaltisme augmenté et une raréfaction sécrétoire provocant un asséchement du contenu du colon.  

Troubles cardiaques : accélération et baisse du rythme cardiaque pouvant aboutir à un malaise vagal.

COMPOSANTS SPÉCIFIQUES A L'INTOXICATION :

Sesquiterpènes pyridiniques.

Alcaloïdes digitaliques : évonymine, évonoside, évobioside, évonomoside.

Composants secondaires :

Glycosides, acide malique, mannitol, résines.



                                                              signification des icônes de classification :
 

Copyright 2020

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cawhuete
Tachu suprême
Tachu suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18214
Age : 48
Localisation : Monneren, en Moselle... un coin perdu
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Jeu 22 Fév - 5:22

Merci, Oskar, pour cette nouvelle fiche, toujours aussi instructive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tachunko
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19971
Age : 47
Localisation : Haute Saône
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Ven 23 Fév - 11:03

Ho je ne savais pas du tout que le fusain était toxique... Je croyais même que certains oiseaux en consommaient les graines l'hiver... Ce n'est pas le cas ?
J'adore quand il est en fruits, c'est super joli Smile

En tout cas, un grand merci pour tout ce que tu nous apprends sur les plantes et notre magnifique nature, je suis très fan de tes articles !!

_________________

"Dans la vie d'un indien, il n'y a pas de mauvais jour. Même si les temps sont durs, chaque jour est bon. Comme tu es en vie, chaque jour est bon" Old Coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Ven 23 Fév - 12:56

Un grand merci à vous, Karine et Tachunko !!!

Effectivement, les oiseaux consomment des baies toxiques sans en être incommodés pour autant, mais leur métabolisme basal étant différent de celui des mammifères, ils sont protégés des intoxications.

Pour exemple, les oiseaux mangent des graines d'If sans s'empoisonner et il est bien des exemples semblables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tachunko
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19971
Age : 47
Localisation : Haute Saône
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Ven 23 Fév - 15:26

Oui c'est vrai, j'avoue ne pas y avoir pensé... drunken Very Happy

_________________

"Dans la vie d'un indien, il n'y a pas de mauvais jour. Même si les temps sont durs, chaque jour est bon. Comme tu es en vie, chaque jour est bon" Old Coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Lun 2 Avr - 14:31

Läusebaum






RICIN. Ricinus Communis. Euphorbiaceæ.








Chaque fruit contient trois graines


Chaque graine est contenue dans une loge séparée (carpelle)


Graines libérées après éclatement (déhiscence) des carpelles


Aspect caractéristique des graines

Du fait de l'apparence singulière de sa graine évoquant l'aspect de ce parasite, l'appellation "Ricin" de cette plante est issu de "Ixodes Ricinus" qui est le nom latin de la tique.

Selon le "Papyrus Ebers" datant de l’Égypte ancienne, le Ricin, croissant en abondance dans le Proche-Orient, était principalement utilisé aux fins d'élaborer une huile propre à alimenter les lampes.

Dans la Grèce antique, l'historien Hérodote et le botaniste Théophraste ont décrit cette plante et les médecins Dioscoride et Hippocrate ont établi les vertus purgatives de l'huile issue de sa graine.

Il est important de préciser que la ricine, glycoprotéine extrêmement toxique contenue dans les graines, ne se diffuse pas dans l'huile de Ricin du fait de son caractère uniquement hydrosoluble, ainsi cette huile est dénuée de toxicité.

La ricine opérant sa nocivité jusqu'à trois jours après son administration dans l'organisme, cet "effet retard" a été mis à profit par certains services secrets dans les années 70, ainsi la victime ne ressentant pas immédiatement les symptômes ne pouvait déterminer les circonstances exactes de l'intoxication et l’enquête se trouvait retardée.

En mécanique, cette huile était utile par la résistance du film qu'elle déposait sur les pièces en mouvement et présentait l'avantage de ne pas se solidifier à basse température, ainsi elle était utilisée dans la lubrification des moteurs des avions anciens.

PARTIES TOXIQUES :

Racine, tige, feuilles et sommités fleuries.

Les graines sont particulièrement concentrées en agents toxiques (ricine et ricinine).

ORGANES CIBLES :

La distribution préférentielle dans le rein, le foie, la rate, le système nerveux, le myocarde, qui sont des tissus richement vascularisés, explique l‘action cytotoxique plus marquée au niveau de ces organes et, par voie de conséquence, des symptômes qui en découlent.

EFFET PRINCIPAL :

Son entrée dans les cellules entraîne une mort cellulaire par blocage de la synthèse protéique.

La ricine est constituée de deux chaînes glycoprotéiques :

- La chaîne B permet l‘endocytose de la molécule par fixation aux nombreux récepteurs membranaires.

- Après l‘endocytose, certaines vésicules fusionnent avec les lysosomes où la ricine est détruite et expulsée de la cellule par exocytose.

D‘autres arrivent dans l‘appareil de Golgi : il se produit alors une transition de la chaîne A de la ricine dans le cytosol et le passage dans le réticulum endoplasmique granuleux où elle exerce son action toxique; elle dénature l‘ARN ribosomal en désactivant les ribosomes, bloquant ainsi la synthèse protéique (Voir le spoiler "Principe cytotoxique de la ricine" pour une illustration du processus toxique).

Une autre protéine appelée ricinine provoque une hémagglutination des globules rouges (Voir le spoiler "Agglutination et hémolyse" pour une illustration du processus).

SYMPTÔMES DE L'INTOXICATION :

Ils apparaissent jusqu'à trois jours après l‘ingestion :

On assiste à un manque de réactions (apathie), un manque d'appétit (anorexie), des douleurs abdominales (coliques), une soif intense (polydipsie), des sueurs abondantes, un pouls rapide (tachycardie), des spasmes musculaires (dystonie), une respiration accélérée (polypnée), un état convulsif.

DOSE TOXIQUE :

En cas d'ingestion de la graine, la dose toxique chez le cheval est inférieure à 0,1 g/kg, concernant la plante entière (racine, tige, feuilles, sommités fleuries), la dose n'est pas connue.

CIRCONSTANCES DES INTOXICATIONS :

Les chevaux n'ingèrent pas volontiers les plantes d'ornement ou inhabituellement à leur portée et les intoxications sont souvent accidentelles.

Les différents organismes de vigilance vétérinaire ont relevé que les principales causes d'intoxications occasionnées par ces plantes nocives sont généralement dues aux déchets végétaux délaissés sur le terrain et entassés à la portée des chevaux.

COMPOSANTS TOXIQUES :

Ricine (glycoprotéine responsable de la cytotoxicité du Ricin).

Ricinine (provoque l'agglutination des globules rouges).

AUTRES COMPOSANTS :

Acides ricinoléique (purgatif drastique).

Acides linoléique, oléique, stéarique, palmitique, eicosanoïque.


agglutination et hémolyse :
 
cytotoxicité du ricin :
 
signification des icônes de classification :
 



Copyright 2020


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cawhuete
Tachu suprême
Tachu suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18214
Age : 48
Localisation : Monneren, en Moselle... un coin perdu
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Lun 2 Avr - 21:11

Merci beaucoup, Oskar, pour cette nouvelle fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Mer 4 Avr - 9:03

Un grand merci à toi, Karine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tachunko
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19971
Age : 47
Localisation : Haute Saône
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Jeu 5 Avr - 12:18

Je savais que cette plante était très toxique mais j'ignorais son nom...
Plantée à chaque bout de ligne, elle est néanmoins très efficace pour éloigner les doryphores des champs de pommes de terre Wink

Merci beaucoup Oskarnika de prendre le temps de nous partager tout ça
C'est marrant je pensais justement à tes posts en début de semaine en me disant qu'il faudrait bien que je me mette à jour des impressions des fiches, je dois avoir un certain retard...

_________________

"Dans la vie d'un indien, il n'y a pas de mauvais jour. Même si les temps sont durs, chaque jour est bon. Comme tu es en vie, chaque jour est bon" Old Coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Ven 6 Avr - 12:06

Je ne savais pas que le Ricin éloignait les doryphores et j'irai dormir moins ignorant ce soir... !!! Merci beaucoup à toi, Tachunko pour cette information !!!

C'est sympathique à toi d'imprimer les fiches et je suis heureux qu'elles t’intéressent !

Poster sur ce Forum est pour moi un plaisir et je ne manquerai pas d'y éditer de nouvelles fiches !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tachunko
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19971
Age : 47
Localisation : Haute Saône
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Ven 6 Avr - 12:40

Merci beaucoup

_________________

"Dans la vie d'un indien, il n'y a pas de mauvais jour. Même si les temps sont durs, chaque jour est bon. Comme tu es en vie, chaque jour est bon" Old Coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Lun 23 Avr - 10:50

Fleckenkraut




GALÉGA OFFICINAL. Galega Officinalis. Fabaceæ.




Les jeunes fleurs distales sont de couleur blanche


Folioles disposées en nombre impair (imparipennées)


Les gousses sont duveteuses


Elles mesurent de 2 à 5 cm de longueur


Divers aspects de la graine


A l'exemple de la grande majorité de plantes, le Galega Officinal, relativement toxique, présente des vertus médicinales indéniables connues depuis l'Antiquité grecque et égyptienne.

Durant le premier siècle de notre ère, le naturaliste romain Pline l'Ancien, et le médecin grec Dioscoride préconisaient l'usage de cette plante pour stimuler la lactation dans les cas d'hypogalactie chez les nourrices, ainsi cette vertu médicinale lui valut l'appellation "Galega" issue du Grec ancien "Galaktos" (Γαλακτοσ) signifiant «lait».

Le Galéga était également traditionnellement utilisé pour faciliter la transpiration (diaphorétique) dans les états fébriles, pour combattre les diarrhées, calmer les douleurs gastriques (dyspepsie) et servait de contre-poison dans les morsures de reptiles venimeux.

A ceci s'ajoutait sa propriété de faire cesser la soif excessive ainsi que les mictions abondantes et anormalement répétées (polydipsie, polyurie, pollakiurie) dues au diabète, qui est une maladie connue depuis la plus haute Antiquité et décrite dans le Papyrus Ebers, écrit 1500 ans avant notre ère en Egypte, sous le règne d'Amenhotep 1er.

Après des études effectuées par de nombreux chercheurs, l'effet hypoglycémiant de la guanidine contenue dans le Galéga a été confirmé en 1918 par les pharmaciens Georges Tanret et Henry Simonet mais la molécule étant relativement toxique et difficilement dosable, elle ne fut pas exploitée.

Ce n'est qu'en 1957 que les laboratoires Merck à Darmstadt en isolèrent la metformine et la synthétisèrent pour élaborer un médicament antihyperglycémiant : le Glucophage.

Depuis lors, ce médicament est l'un des plus largement utilisé au monde dans le traitement du diabète de type II.

PARTIES NOCIVES :

Les feuilles et les tige recèlent une moindre toxicité que les fleurs et les graines qui sont particulièrement concentrées en principes actifs.

Le stade le plus toxique est celui qui est atteint par le Galega au moment de la fauche des prairies.

Les empoisonnements causés par les plantes fraîches se produisent principalement en juillet-août ou en août-septembre, lorsque la plante a atteint le stade de la floraison ou a déjà formé ses graines.

Le Galéga demeure toxique à l'état sec, ainsi un fourrage contenant plus de 10 % de Galega doit être considéré comme potentiellement dangereux.

►► : Il est à noter que les intoxications dues au Galéga concernent principalement les moutons qui présentent une sensibilité particulière aux alcaloïdes toxiques de cette plante.

Des accidents graves, voire mortels, ayant été toutefois signalés chez le cheval, il y a lieu de considérer cette plante comme potentiellement dangereuse et d'en débarrasser les prairies s'il y a lieu; elle est particulièrement invasive et se propage rapidement.

EFFETS TOXIQUES :

En cas d'intoxication, la guanidine qui est l’agent toxique principal du Galéga, opère les désordres organiques suivants : le rythme cardiaque et respiratoire est accéléré et des troubles neurologiques surviennent ensuite; le transit digestif peut s’accélérer ou ralentir selon les sujets et provoquer des douleurs abdominales intenses.

SYMPTÔMES :

Détresse respiratoire (polypnées, dyspnées), œdème aigu du poumon, tachycardie, accumulation douloureuse de gaz intestinaux (tympanisme), convulsions, effondrement.

COMPOSANTS TOXIQUES :

Galégine (isoamyléne guanidine), diméthylallylguanidine, hydroxygalégine, galutéoline.


signification des icônes de classification :
 

Copyright 2020


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cawhuete
Tachu suprême
Tachu suprême
avatar

Féminin
Nombre de messages : 18214
Age : 48
Localisation : Monneren, en Moselle... un coin perdu
Date d'inscription : 26/03/2010

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Lun 23 Avr - 17:46

Merci, Oskar, pour cette nouvelle fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oskarnika
Grand tachu
Grand tachu
avatar

Masculin
Nombre de messages : 446
Age : 75
Localisation : Saumur
Date d'inscription : 11/08/2011

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Jeu 26 Avr - 7:29

Merci à toi, Karine ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tachunko
Modérateurs
Modérateurs
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19971
Age : 47
Localisation : Haute Saône
Date d'inscription : 21/03/2009

MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   Sam 12 Mai - 9:42

Je ne connais pas du tout cette plante mais je te remercie de nous la présenter, je regarderai si j'en vois lors de mes randos Wink

_________________

"Dans la vie d'un indien, il n'y a pas de mauvais jour. Même si les temps sont durs, chaque jour est bon. Comme tu es en vie, chaque jour est bon" Old Coyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Planches Illustrées des Plantes Toxiques ou à risques.
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» Faire du foin : plantes toxiques?
» Plantes toxiques ou à risques
» Plantes toxiques
» Plantes toxiques
» LES PLANTES TOXIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHEVAL APPALOOSA :: SANTE :: Maladie-
Sauter vers: